Stop à l'éolien industriel

Stop à l'éolien industriel
Un fléau d'une ampleur internationale s'abat, depuis quelques années, sur notre pays. Aidés par nos élus, les promoteurs éoliens se sont accaparés nos territoires et nos vies. Devant le massacre de notre patrimoine, un vent de colère s'élève partout sur l'hexagone. Il est grand temps de dire "STOP" à ce carnage.

mardi 29 novembre 2016

Projets de parcs éoliens : le sud Vienne à saturation


27/11/2016
Propos recueillis par Sébastien Kerouanton

La multiplication de projets éoliens alarme dans le Montmorillonnais. Les élus cherchent à reprendre la main, explique Gisèle Jean.
A Adriers, pionnière de l'éolien en Montmorillonnais
Combien de projets de parcs éoliens sont connus sur le territoire de la communauté de communes ?

Gisèle Jean, maire de Queaux, vice-présidente de la Communauté de communes du Montmorillonnais (CCM). « Nous avons 38 projets recensés, dont onze abandonnés ou refusés à ce jour. Tout n'a pas vocation à aboutir, mais tout a vocation à inquiéter : les développeurs partent tous azimuts, provoquant un sentiment général de rejet chez les habitants. On n'est plus dans le pour ou contre, mais dans le massacre global des paysages. Nous sommes arrivés à un tournant de ces crispations : d'un côté le pic de pression des développeurs, qui déposent des dossiers et bloquent du foncier, apparemment dans l'intention de valoriser leurs sociétés. De l'autre, l'impuissance des élus à organiser ce développement. »

La CCM avait pourtant établi un plan, la Zone de développement éolien.
« La ZDE créée par les communautés de communes est aujourd'hui dans un vide juridique. En principe, nous devons respecter le Schéma régional mais il n'est pas aussi précis. En fait, on a redonné tout le pouvoir aux propriétaires et aux communes. Nous avons aussi la situation de communes qui ont changé d'avis après les élections municipales, qui disent aujourd'hui non à l'éolien, mais ça ne suffit plus à bloquer le processus d'instruction, les projets continuent. C'est notamment le cas au Vigeant. Les développeurs sont plus ou moins respectueux de l'éthique de leur profession. Ils font un forcing face auquel on n'a pas d'autre texte que l'arbitrage de la préfecture. On a besoin d'une aide du législateur. »
" Dans sept ou huit ans ces taxes existeront-elles toujours ? "Les éoliennes sont une source de recettes fiscales importantes pour les communes et plus encore pour la communauté de communes.
« Lucratif ? Oui, ça l'est aujourd'hui. Mais dans sept ou huit ans, ces taxes existeront-elles toujours ? On tire des plans sur la comète et certains élus ont du mal à le comprendre. On veut engager notre communauté de communes vers le tourisme : est-ce compatible avec le développement de l'éolien ? »
Peut-on organiser le développement éolien à l'échelle du sud Vienne ?
« Nous travaillons sur les critères d'implantation avec les cônes de visibilité et des zones d'exclusion ferme et définitive : vallées de la Vienne et de la Gartempe, autour de l'abbaye de Saint-Savin, zones de bocages, sites Natura 2000, etc. On va créer des zones de refus total, autrement dit créer des parcs pour éviter le mitage. La commission éolienne du Scot (Schéma de cohérence territoriale, de Civray à Montmorillon) doit nous donner, j'espère, cette politique cohérente en bloquant les projets via le Plan local d'urbanisme intercommunal. »
http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Environnement/n/Contenus/Articles/2016/11/27/Projets-de-parcs-eoliens-le-sud-Vienne-a-saturation-2916965#